• Cecilie Uttrup Ludwig jusqu'en 2022

    Nous sommes heureux de partager avec vous la prolongation pour les 2 prochaines saisons de Cecilie Uttrup Ludwig au sein de notre équipe...

    Lire la suite : Cecilie...

 

 

 

Nous avions 3 cartes à jouer et donc 3 possibilités de réaliser de belles choses. Les 3 australiennes avaient prouvé qu’elles étaient en forme et qu’on pouvait leur faire confiance. Quant à nous les « européennes », nous devions représenter le maillot en cas d’échappée mais surtout placer aux avants postes les filles en cas de bordure et avant la première difficulté.

 

Le départ a été très tendu car aucune équipe ne voulait se faire piéger par le vent. Au kilomètre 35, 2 filles sont sorties puis 2 autres ont contré, étant bien placée j’ai tenté de faire le jump. On s’est donc retrouvées à 5 devant, l’entente était moyenne mais l’écart augmenté. J’ai pu faire 2 d’un sprint intermédiaire et gagner le grimpeur c’était cool ! Les filles m’encourageaient derrière alors ça me boostait encore plus. Dans ma tête je me fixais l’objectif de basculer avec le premier groupe au sommet de la grosse difficulté pour aider aux mieux les 3 leaders. Le peloton a été marqué par une chute qui a mis à terre Victo (à qui on pense fort), c’est donc 25 filles qui nous ont rattrapé avec notamment les 3 Australiennes. Étant à sec, j’ai juste pu les soutenir par des encouragements et j’ai pu terminer cette dernière belle course Australienne.

 

Ce que je retire surtout de ces courses, c’est cette cohésion que nous avions sur le vélo et en dehors, on roulait toujours en équipe. Je pense qu’on a réussi à montrer aux autres équipes que nous aussi on pouvait jouer la gagne à chaque course et qu’il fallait avoir "peur de nous".